Cécilia Sarkozy serait-elle au dessus des lois et de la Constitution?

Publié le par MJS 12

   c--cilia-sarkozy.jpg  David Martinon, porte-parole de l’Elysée, vient d'exclure aujourd'hui même, lors d'une déclaration à la presse, que Cécilia Sarkozy, première dame de France, soit entendue par la future commission d’enquête parlementaire (CEP) sur la Libye, comme le demande les députés l’opposition. Selon le porte-parole élyséen, l’audition de Cécilia Sarkozy n’est pas concevable au nom de «la séparation des pouvoirs», puisqu’elle serait «l’envoyée personnelle» de son mari le Président, et concluant en précisant qu'une telle audition serait inconstitutionnelle.
     Cette affaire, qui pourrait sembler banale, est à rapprocher avec celle de la carte bleue de Madame Sarkozy quie était directement prélevée sur les comptes du Trésor Public, carte bleue qui a été restituée au Trésor suite au scandale causé...
     Une fois de plus, le statut de la première Dame de France est en question. A l'heure actuelle, celle-ci ne bénéficie d'aucun statut juridique. Ainsi, l'Elysée ne peut se cacher derrière la Constitution pour empêcher l'audition de Cécilia Sarkozy dans le but qu'elle explique son rôle dans la libération des infirmières bulgares. Elle devra aussi expliquer les contreparties accordées au régime lybien pour que celui libère les infirmières bulgares condamnées à mort. 
     Si cette situation perdurait, il ne fait nul doute que l'Elysée démontrerait qu'il travaile de façon obscure, et ce, malgrès toutes les promesses de transparence faites par Nicolas Sarkozy lors de la campagne présidentielle...

A lire également sur ce sujet:
Libération.fr ( http://www.liberation.fr/actualite/politiques/273793.FR.php )
Rue89.com (http://www.rue89.com/2007/08/22/comment-sarkozy-a-retaille-les-institutions-a-sa-mesure )

Publié dans France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article