La question de la semaine

Publié le par MJS 12

Quel avenir pour la jeunesse en Aveyron?
Quels projets dans nos villes pour que les jeunes restent en Aveyron?

Laissez vos commentaires pour répondre à ces questions

Publié dans Aveyron

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Poser la question de la jeunesse aveyronnais conduit automatiquement à s'interroger sur l'avenir que nous voulons donner à notre département.<br /> Le bilan que laisse le Conseil Général de l'Aveyron sera difficile à supporter pour notre génération.<br /> Croyez-vous sincèrement que le Conseil Général de l'Aveyron ait permis le désenclavement de notre département? Il faut par exemple au moins de 2H pour faire le trajet Decazeville-Toulouse alors que si l'Aveyron avait coopéré avec le Conseil Général du Tarn la portion Decazeville-Villefranche/Caussade(accès autoroute) aurait pu être modernisée. <br /> La seule collectivité qui ose le pari de la modernisation est la Région Midi-Pyérénées qui investit nottament dans la rénovation des voies ferrées alors que ceci ne relève même pas de sa compétence. <br /> Pour faire passer l'Aveyron véritablement dans le XXIème siècle, nous, jeunes aveyronnais devrons défendre un aménagement du territoire cohérent qui permettra à la fois de s'ouvrir aux autres Régions de France et donc de permettre plus facilement à des entrepises de s'installer mais nous devrons aussi veiller au respect des spécificités géographiques de notre territoire afin de garder ce beau patrimoine culturel et écologique.
Répondre
P
Puisque on veut mon avis je vais le donner.<br /> Seulont moi il faut dévelloper le secteur tertiaire en aveyron. Et inciter les jeunes à rester dans l'aveyron en proposant des aides. Lorsque l'étudiant sortit de son école est à la recherche d'un emploie, l'état devrais lui donner des aides afin qu'il puisse s'intaller à moindre frais. De plus il faut inciter les entreprises à recruter les jeunes des établissement du département quitte à créer des échanges entre les établissements et les entreprises. Les établissments doivent s'engageaient à former un main d'oeuvre califier et de calité, et d'autre part l'entrepise doit s'engager à embocher un pourcentage non négligeable d'élèves issuent de cette école.<br /> Voilà ce que je pence qu'il faudrait faire pour que les jeunes restes en aveyron.
Répondre
M
Merci Paul pour ton commentaire qui est fort intéressant. Cependant, même si ce genre de partenariat Etablissement scolaire-Entreprise peut être intéressant, il ne faudrais pas que cela ouvre une boite de Pandor en formant une main d'oeuvre que l'on pourrait qualifier de "ponctuelle" (nécessaire à un instant T) et qui au bout de quelques années deviendrait "obsolète". Ce genre de partenariat peut en effet être intéressant mais doit être conçu (au moins sur le plan de la formation) dans une vision à très long terme, dans un but de protection du salarié.S'agissant des aides à la création d'entreprise, la région socialiste Midi-Pyrénées propose plusieurs aides, notamment financières, aux jeunes désireux de créer leur entreprise.Il est aussi à préciser que ce type d'aide devrait être conditionné à "un retour" c'est à dire que l'entreprise recevant ce type d'aide devrait prendre plusieurs engagements tels que le non recours au travail précaire, l'embauche de jeunes...
T
oui je suis d'accord avc le webmaster également, aucune politique en faveur de la jeunesse, la preuve : même pas de bal le soir du 14 juillet ^^ lol ( c'est quand même révélateur). Non mais c'est vrai que ce sont des mesures de pacotilles et qu'il faut changer les choses
Répondre
J
Moi je suis d'accord avec le webmaster. Il n'y a pas de politique en faveur des jeunes en Aveyron. Je sais très bien que je ne resterai pas en Aveyron parce qu'il n'est rien fait pour que j'y reste. Etant de Rodez, je pense que la carte ZAP n'est pas ce q'u'il y avait de mieux à faire (pardon pour ceux qui aiment mais le MAC DO ça reste de la nourriture de mer**). Il faut aussi que Rodez se dote d'un grand pole d'enseignement supérieur.<br /> PS: Merci pour ce que vous faites au MJS
Répondre
T
petite rectification : si la carte zap concerne uniquement les jeunes de ste-radegonde, rodez et onet-le-château, c'est parce que les autres communes n'ont pas voulu s'associer à cette action et surtout ne pas y participer financièrement. Pour répondre à l'article, pour que les jeunes restent en Aveyron, je sais que c'est facile à dire mais plus difficile à faire, il faudrait qu'il y ait des grandes écoles, et des classes prépas, car c'est vraiment ce qui manque puisque les jeunes partent principalement à cause des études et également parce que Rodez ( par exemple ) est une ville beaucoup trop fermée et trop peu attractive
Répondre
M
     Cher Thibault, merci pour tes commentaires. Cependant, s'il est vrai que certaines communes ne se sont pas associées à ce projet et donc ne l'ont pas financé, il me semble que la carte ZAP ne peut constituer en elle-même un vrai projet pour les jeunes. Elle n'est qu'une mesure de pacotille face à l'étendu des projets à créer pour les jeunes.     Ensuite, concernant les grandes écoles ou prépa, il faudrait d'abord que Rodez se dote d'un réel projet politique d'éducation supérieure. En ce sens, Messieurs Censi ne semblent pas s'épuiser à doter Rodez d'un grand pôle universitaire (Cf. l'exemple d'Albi). Ils sont dans un logique purement comptables de l'enseignement (qu'il soit primaire, secondaire ou supérieur) et ce, en restant dans une grande ligne de droite traditionnelle (Cf. article "Solde sur l'éducation: 2ème démarque").